Les prix des fruits augmentent

Les prix des fruits augmentent

Les gelées de printemps et les intempéries des dernières semaines ont entraîné des pertes de récolte parfois considérables chez les agriculteurs européens. Avec, pour conséquence, une hausse des prix des fruits en début d’été. En automne, les prix des légumes pourraient à leur tour augmenter.

mercredi 15 septembre 2021

Comme le rapporte «20 Minutes», les prix de certains fruits ont bondi. Pour les baies et les fruits à noyau notamment, le froid des dernières semaines en Europe centrale était tout, sauf idéal. Pour les abricots, les pêches et les nectarines importés des pays voisins, le renchérissement atteint parfois 17%. Abstraction faite des abricots du Valais, détruits en quasi-totalité à la suite des nuits glaciales du printemps, les fruits suisses restent pour le moment épargnés par ces hausses de prix, écrit «20 Minutes».


Les légumes bientôt aussi plus chers?

Les légumes suisses, pommes de terre en tête, pourraient par contre bientôt aussi se renchérir. La récolte de printemps a certes pu être mise à l’abri. Mais la grêle pourrait fortement endommager les fanes et impacter les tubercules dans le sol. L’humidité forme un terreau idéal pour le mildiou. Dans le quotidien «20 Minutes», l’Union maraîchère suisse annonce que le mauvais temps pourrait bientôt se répercuter sur les prix des légumes.

Bon à savoir

Les pommes de terre aussi se font rares en Suisse. En juillet, la Confédération a relevé de 5000 tonnes le contingent de pommes de terre. Les mauvaises conditions météo des mois d’avril et de mai, associées à une hausse de la consommation des ménages, ont fait diminuer les stocks de pommes de terre. De plus, les tubercules se conservent moins longtemps, car au moment de leur entreposage en automne dernier, leur vieillissement était déjà bien avancé du fait des fortes chaleurs de l’été 2020. Swisspatat espère que la récolte 2021 pourra couvrir la demande. Tout dépendra de la météo à venir et de la situation sur le terrain: le temps chaud et humide favorise le développement des maladies fongiques (en particulier le mildiou) et les infestations par le doryphore de la pomme de terre.

Articles similaires

L'UE autorise le glyphosate pour 10 ans supplémentaires
Actualité

L'UE autorise le glyphosate pour 10 ans supplémentaires

La Commission européenne a décidé de se rallier à l'évaluation de l'Autorité européenne de sécurité des aliments, qui n'a pas identifié de problèmes critiques concernant les effets du glyphosate sur l'environnement et la santé humaine et animale. La décision de la Commission européenne, basée sur la science, de prolonger l'autorisation de 10 ans supplémentaires est également un rejet des campagnes de peur de Greenpeace et Cie.

Le frelon asiatique menace les abeilles indigènes
Actualité

Le frelon asiatique menace les abeilles indigènes

De plus en plus de ravageurs invasifs se propagent en Suisse. L'exemple le plus récent est le frelon asiatique, qui représente un grand danger pour l'abeille mellifère indigène. Mais d'autres espèces invasives menacent également l'agriculture et la biodiversité. Les mesures de lutte sont multiples. Mais les pesticides (produits phytosanitaires et biocides) restent un instrument important dans la lutte contre les nuisibles.

Greenpeace et l'affaire des faits
Actualité

Greenpeace et l'affaire des faits

Depuis des décennies, Greenpeace se bat avec acharnement contre le génie génétique vert. SWR Wissen s'est penché sur la question de savoir pourquoi l'organisation de campagne environnementale s'est autant investie dans le sujet et s'est détachée des preuves scientifiques. Dans le cas du "Golden Rice", les conséquences sont particulièrement criantes. Mais l'alarmisme risque également de bloquer d'importantes innovations dans le domaine des nouvelles méthodes de culture.

Craintes infondées d'un empoisonnement subtil
Actualité

Craintes infondées d'un empoisonnement subtil

Dans une interview éclairante accordée au Berliner Tagesspiegel, le vétérinaire et micro-biologiste allemand Andreas Hensel révèle combien la perception des dangers liés aux pesticides par le public est mal orientée.

Autres contributions dans Actualité